S1

Session 1 - Ca va être du sport

Sport et nerf

Joris COIPEL (Paris)

Résumé prochainement disponible

Neuropathies en un coup d'oeil

Arnaud LACOUR, Saint-Etienne

La recherche étiologique des neuropathies périphériques peut s’avérer longue, couteuse, invasive et d’issue incertaine. Toutefois, il existe des neuropathies où une simple inspection soigneuse lors de l’examen clinique peut mener au diagnostic. Le but de cette session interactive et, espérons-le, ludique est de retrouver le diagnostic à l’aide des photos des patients.

Observation didactique

Ludivine KOUTON, Marseille

Nous rapportons le cas d’une patiente de 58 ans adressée par son neurologue de ville pour une suspicion de SLA devant un déficit moteur pur rapidement progressif du membre supérieur droit avec bilatéralisation en quelques jours à quelques semaines. A la reprise de l’interrogatoire, le déficit moteur s’est installé en moins d’un mois dans un contexte d’hépatite A possible (ictère et fièvre à domicile) sans amyotrophie avec des signes de démyélinisation à l’ENMG. Néanmoins, l’étude du LCR retrouvait une pléiocystose. Le scanner TAP montrait des adénopathies médiastinales, cependant le bilan étiologique ne retrouvait aucune anomalie. Deux mois après, la patiente a présenté une nouvelle poussée neurologique avec aggravation du déficit et apparition d’un déficit sensitif. 

Cette observation permettra de discuter les diagnostics à évoquer devant une polyradiculoneuropathie aiguë puis chronique associée à des atteintes d’autres organes en évoquant successivement les diagnostics différentiels de lymphome ou cancers solides, tuberculose et sarcoïdose en y associant une rapide revue de la littérature.

Please reload